[MANGA][OLDIES] ES : Eternal Sabbath

Dans la catégorie des grands titres méconnus du grand public, je vous présente aujourd’hui Eternal Sabbath, un bien joli titre qui va venir mêler enquête, intrusions dans l’esprit, ainsi qu’une touche d’amour. 8 petits tomes qui font pourtant une très grande série …
ES : Eternal Sabbath


Synopsis
ES est un « hacker », un garçon capable d’entrer dans la conscience des gens et d’y modifier ce qu’il veut. Ainsi il s’imisse dans le quotidien des gens, se faisant passé pour l’ami ou le fils… Quelles sont ses intentions ? Que cherche-t-il ? Représente-t-il un danger pour le genre humain ? D’où lui vient cet étrange pouvoir ? C’est ce que va tenter de découvrir Mine Kujo, une jeune femme membre du centre de recherche de l’université de médecine de Toho, qui semble moins réceptive à ses pouvoirs…
ES : Eternal Sabbath

 


Mon avis
Ce genre de titre, on adore ou on n’aime pas du tout, pas de demi-mesure. Suivre ES hacker les esprits humains pour avancer est particulièrement intéressant, au moins autant que ne l’est la personnalité du garçon. Le personnage de Kujo est intéressant lui aussi, mais (il faut bien le reconnaître) moins que son homologue masculin.
Au niveau de l’histoire, on appréciera le fait que les deux entités, les deux « ES » aient une conception opposée du monde : l’un est le bien, l’autre le mal. C’est ô combien classique, mais au moins tout autant efficace, et leur combat est passionnant. La fin, notamment, ne vous lassera pas indifférent …
Les dessins enfin, hé bien … C’est du Fuyumi Soryo (pour rappel, l’auteur de Mars), et je vous dirait donc autant de bien que j’avais pu le faire en vous parlant de ce titre. Inutile que je m’attarde donc : c’est simple, c’est beau, c’est efficace.
ES : Eternal Sabbath

 


En aparthé
Il y a de ces manga qui ne ressemblent à aucun autre, et c’est le cas de ES. Paru après Mars, ce titre n’a que très peu de rapport avec son prédécesseur : on passe d’un shojo à un seinen, on passe de deux lycéens à deux adultes accomplis, bref … La seule chose commune aux deux titres reste la dimension sentimentale, qui est fatalement beaucoup moins présente dans le second titre, mais pourtant très importante dans l’histoire.
Bref, pour simplifier les choses, je conclurai juste en vous disant que ce titre est une bonne preuve qu’un auteur peut changer totalement de style et, pour autant, réussir à faire deux grands titres. Je vous le(s) conseille fortement !
ES : Eternal Sabbath

 


En bref sur le manga
Titre : ES : Eternal Sabbath
Genre : Seinen
Editeur : Glénat
Prix : 6,50€
Volumes : 8 (série complète)

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :