[MANGA] Suzuka

Un petit shonen mêlant sport et histoire d’amour, ça vous dit ? Voilà Suzuka, un bon petit titre au style intéressant qui s’est achevé il y a quelques mois, et qui vous fera passer un bon moment. Here we go !
suzuka tome 10

 


Synopsis
Yamato est un lycéen qui décide de poursuivre ses études à Tokyo, ou vit sa tante. Alors qu’il passe devant son futur lycée, il voit une belle jeune fille en train de s’entraîner au saut en hauteur. La tante de Yamato dirige un « pensionnat pour filles », et il se retrouve pensionnaire à son tour. Quelle n’est pas sa surprise quand il se rend compte que sa colocataire n’est autre que la jeune fille précédemment vue : Suzuka.
Suzuka réveil

 

 


Mon avis
Etant fan de shonen comme de shojo, ce titre m’a attiré quelques mois avant sa sortie en France (merci les scans !). Bref, autant vous dire que j’ai sauté sur le premier volume quand il est sorti en librairie, et je n’ai pas été déçu.
Car Suzuka, c’est avant tout une histoire d’amour. Une histoire entre Yamato, Suzuka, et plusieurs autres personnages que l’on découvrira au fil de l’histoire. Une histoire bien ficelée, même si parfois elle a tendance à être un peu trop en longueur, mais bon …
Suzuka, c’est ensuite un manga sportif, ou l’on suit les performances de Suzuka, exceptionnellement douée au saut en hauteur, ainsi que celles de Yamato à la course à pied.
Troisième et dernier ingrédient ; l’humour. Le manga en est truffé, et même si ça ne va pas chercher loin, cela suffit pour distraire le lecteur.

 

Le mélange de ces trois ingrédients donnent un scénario qui est plaisant à lire, et dont on ne se lasse pas tout au long des 18 volumes que compte la série.

L’autre point fort, ce sont les dessins. Il faut dire ce qui est, Kouji Seo dessine très, très bien, et notamment Suzuka. Les traits sont fins mais précis, et malgré quelques petits ratés au niveau des visages parfois, on a plaisir à regarder chacun des dessins, chacun des personnages. Bref, c’est beau, et c’est efficace.

Au final, Suzuka se pose comme un bon titre qui vous plaira surement si vous aimez le mélange shonen/shojo, ou même les bons dessins. Ouvrez, et profitez !
suzuka

 


En aparthé
Il y a une chose à noter sur ce manga, c’est que c’est l’histoire d’un garçon ordinaire qui se retrouve à loger dans une pension pour filles, tombe amoureux de sa voisine (qui a des résultats exceptionnels au lycée), et dont la chambre communique avec la sienne.
Ca ne vous rappelle rien ? Rien du tout ? Cherchez bien … Hé oui, vous vous souvenez bien, l’histoire commence exactement comme LOVE HINA, l’excellent titre de Ken Akamatsu ! Dans cette histoire, Kentarô vient à Tokyo pour passer le concours d’entré à la fac, se retrouve logé dans la pension pour filles de sa grand-mère (qu’on ne voit pas, mais heureusement sa tante est là), et tombe amoureux de sa voisine dont la chambre communique avec la sienne.
Beaucoup de similitude entre les deux histoires donc, mais uniquement le début. En effet, Love Hina se révèle pas la suite beaucoup plus déjanté, et l’histoire diffère fortement. Mais c’est vrai qu’au début, si vous lisez les deux, vous allez avoir une sacrée impression de déjà-vu ! 

Et, au passage, oui : le bandeau de ce site est un de mes dessins ayant pour base ce manga …

suzuka mariage

 


En bref sur le manga
Titre : Suzuka
Genre : Shonen
Editeur : Pika
Prix : 6,95€
Volumes : 18 (série complète)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :